24 septembre 2008

Le visage de l’amour

.                Il commence par des yeux brillants : la joie du plaisir intense, le bonheur du plaisir partagé, la tendresse du plaisir unique, l’émotion du plaisir nouveau… Le mot plaisir se lit dans le verbe plaire à l’inconditionnel. Il n’y a que la fatigue et l’épuisement pour éteindre la lumière du visage de l’amour, plusieurs secondes après le silence de la dernière caresse.              J’ai vu dans ton visage mon sourire quand s’approche... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 11:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

10 septembre 2008

Le genou.

      La rampe de ton désir.   Voici la partie la plus érotique de mon corps.   Tu trouveras de quoi épouser la paume de ta main. L’articulation des jambes passe par le genou, c’est cela qui compte : le pli de la jambe, deux fois le pli de ma jambe. Je pourrais te donner les deux genoux mais je sais bien que tu ne libéreras qu’une main pour te saisir de mon présent. Autour du genou, des muscles travaillent, des formes rondes toujours en action, des formes sensuelles douces et puissantes. La tension de... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2008

code génétique

Puis-je te donner mon code génétique ?   Plusieurs éléments du corps sont programmés pour s’arrêter. Nous disposons d’une séquence de vie plus que d’un temps personnel. Des hommes perdent leurs cheveux, les femmes finissent par ne plus produire d’ovocytes, le cœur achève de se contracter, l’œil fait sa presbytie…   En accédant à mes gènes les plus personnels tu disposeras d’une réserve pour choisir ta vie. Toutefois, il serait bon que tu détournes à ton profit d’autres codes afin de constituer un véritable corpus bis. ... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2008

Nez

  De quoi respirer pour longtemps, vu comment il s’avance. Toujours devant, même sur les photos. Je peux procéder par narines, elles sont vastes, il y en a pour tout le monde ! J’aime leurs palpitations quand il s’agit d’interroger l’invisible molécule !   Mais d’où vient l’expression les doigts dans le nez ?   On parle d’une bouche d’aération mais pas d’un nez d’aération. Mon nez est auvent, non seulement ouvert mais sans fond ; tout mon corps est derrière, derrière lui et en lui, comme la bouche et les poumons.... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 août 2008

Estomac

                 Je vais te donner mon estomac parce que tu ne l’as jamais vu, moi non plus d’ailleurs. Tu pourras jouer au ballon avec, ou bien comme une poche anti-stress, tu poseras ta tête afin d’y entendre les gargouillis qui t’amusaient tant lorsque tu te penchais sur moi. L’estomac de mon ventre a vu passer toutes les choses qui se mangent en Europe.  Les sauterelles grillées, le serpent au lait de coco ou le singe boucané aux arachides attendront.   Cet estomac... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juillet 2008

Le cœur

  Mon cœur n’est pas excellent puisqu’il présente un prolapsus à la valvule mitrale mais il pompe régulièrement le sang de mes veines. Il possède un sens de l’effort remarquable, j’ai observé comment il se débrouillait pour pallier la fuite : une sorte de cape fouette la cavité supérieure, Un drapé romantique flottant au gré du flux. Le médecin sanguin me dit qu’il faut surveiller à ce qu’aucun microbe ne vienne s’installer dans la région du cœur, c’est la seule recommandation médicale prescrite pour contrer l’insuffisance... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 juillet 2008

Le menton

C’est le plateau de ma tête. Tu enlèveras ce qu’il y a dessus et tu t’en serviras pour présenter des amuse-gueule. La peau du dessous est glabre, très tendre. L’os maxillaire met le cap sur une volonté que je trouve fuyante, petite. Dans le jeu de mes appendices, il n’est pas forcément le mieux placé, pourtant, c’est bien là que mes mains viennent trouver refuge.  J’ai un menton qui inspire, j’ai vu mes doigts y pianoter le doute, l’attente, le temps qui passe.  
Posté par xavierribot à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2008

l'heure du rangement

l'été l'heure du rangement, l'été logique, l'été soldé
Posté par xavierribot à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2008

Tumescence

Tumescence, détumescence.     Une mécanique toute masculine copiée sur le cycle des marées, avec flux et reflux dans les corps caverneux. Artères tyranniques empêchant le sang de remonter par les veines.   Une vasodilatation rythmée par les phases du sommeil paradoxal et les stimulations érotiques.   Pénis, port d’embarquement situé à la pointe du corps, échappant facilement aux contrôles des sens.   Ma tumescence personnelle donne un contrepoids au rationnel.    
Posté par xavierribot à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juillet 2008

Abdominaux

  Abdo, ado, abo. Beaux, très beaux !   Un mot qui n’en finit pas de muscler les fantasmes. Ventre plat est une expression féminine. Au masculin, cela se dit tablette de chocolat. N’est-ce pas curieux quand on sait que ce produit attise la gourmandise, au point qu’après les Entretiens de Bichat de 2001, on ne dit plus chocolat mais poly phénols.   Mes abdominaux sont réellement anti-dépressifs. L’été, sur la plage, j’ai appris à positionner mon torse pour favoriser au mieux ce toboggan de muscles qui va de la... [Lire la suite]
Posté par xavierribot à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,